Qui est derrière la Fédération d’airsoft Sportifs et quels sont nos objectifs ?

L’association Fédération d’Airsoft Sportif de loi 1901, à but non lucratif, créée le 18 octobre 2015, enregistrée à la Sous-Préfecture de THONON-LES-BAINS sous le numéro W744002482, a mis en place différentes mesures permettant l’accès et la pratique de l’airsoft en toute sécurité comme peuvent le faire la Fédération Française de Paintball et la Fédération Française de Tir sur tout le territoire nationale.

Dirigée par des bénévoles de tous milieux, elle a pour vocation de faire découvrir et de promouvoir l’Airsoft, un sport extrême en pleine expansion.

Membres du bureau :

Président : Christophe DENIS

Vice Président : Michael ESNAULT

Trésorier : Guimar PIRES DA SILVA

Trésorier Adjoint 1 : Jérémy SYLVAND

Trésorier Adjoint 2 : Nicolas JOLIVET

Secrétaire : Gaëlle FRIGOUT

La généralité des règles de jeux que nous avons établi le 18 octobre 2015 lors de la création de l’association Fédération d’Airsoft Sportif (Section 1.1), renforce et oblige tous nos licenciés au respect de cette loi, ainsi que tous joueurs venant participer à nos événements.Les répliques d’airsoft utilisées par les licenciés de l’association Fédération d’Airsoft Sportif lors d’entraînements et des compétitions ont une puissance inférieur à 2 joules mesurée à la sortie de la bouche du canon (décret n°2013-700 NOR:INTD1310029D du 30 juillet 2013). De ce fait, elles ne font plus parti de la classification des armes et sont considérés comme des jouets vu la loi n°2012-304 du 6 mars 2012.

En revanche, seules les répliques faisant partie de la Catégorie D – Titre II – 2° sont des répliques dont le projectile est propulsé de manière non pyrotechnique (armes à air comprimé) avec une énergie à la bouche comprise entre 2 et 20 joules.

Notre licence a pour but de renforcer la sécurité lors de transport et utilisation des répliques d’airsoft, mais également de donner un accès gratuit à toutes les compétitions organisées par la Fédération d’Airsoft Sportif.

L’airsoft n’est pas encore reconnu comme une activité sportive par le ministère de la jeunesse et des sports et les répliques d’airsoft utilisées par les licenciés de l’association Fédération d’Airsoft Sportif lors d’entraînements et des compétitions ne sont pas classer dans les catégories d’arme vu la loi n°2012-304 du 6 mars 2012.

Considérant le danger pouvant résulter d’une utilisation ou d’une exposition, volontaire ou non, dans un lieu public ou recevant du public, d’objet ayant l’apparence d’arme à feu, l’association Fédération d’Airsoft Sportif impose à ses licenciés le respect fondamental des règles et règlements de l’association Fédération d’Airsoft Sportif qui résultent des lois et règlements français et européen.

Considérant les risques graves de troubles à l’ordre et la sécurité publique que représentent le port, le transport et le maniement de répliques d’armes à feu, d’imitations ou d’armes factices, et de manière générale de tout objet ayant l’apparence d’une arme à feu .La pratique de l’airsoft est considéré comme une activité physique mais n’est pas encore reconnu par le Ministère de la Jeunesse et des Sport comme tel.

Cette activité sportive connaît un succès grandissant surtout auprès des jeunes. Nous comptons plusieurs disciplines classées par catégorie suivant l’age des pratiquants à partir de 7 ans. Dans la pratique, nous comptons trois disciplines sportive ; le tir de précision sur cible, le parcours de tir sur cible et le mode confrontation où deux équipes s’opposent, les joueurs sont équipés de protections réglementaires et homologuées et de réplique d’airsoft à air comprimé ou électrique. Sport collectif riche en sensations, il nécessite un encadrement rigoureux et le respect des règles de sécurité.